Ce soir, le Beffroi a mis son habit de lumière… et c’est la fête de la musique en ville. Dans ma bulle de verre et de bois, je perçois le mouvement de cette foule qui s’assemble. Des airs de musique montent jusqu’à moi. Je me rapproche de cette vitre froide et je m’aperçois que j’y suis restée scotchée un long moment.
Les vibrations de la fête viennent jusque dans ma bulle et quand la musique s’arrête, j’entends cette foule qui parle, gronde, rit. Je profite de ce calme pour donner de la voix et je chante, ma voix emplit ma bulle, m’entendez-vous ? Ce soir, je chante pour la fête de la musique ! Cette fenêtre de verre m’attire. J’ai envie de me glisser là par devant, dans le trou pour rejoindre la fête. Le soleil se fait plus rare… et le Beffroi se déshabille… Je regarde la foule et je pense à human flow… Est-ce ainsi que les hommes vivent ? Ce soir mon cœur s’emballe avec la musique… et j’aime ce moment dans cette bulle de verre et de bois. J’aime cette foule et je veille avec plaisir et le ciel s’empourpre.

Veille du 22 juin 2018, 5h52.