A Fab, qui ne lira probablement jamais ces lignes. 21 octobre, en souvenir de ce dimanche pluvieux où nos chemins se sont croisés. J’ai voulu tagger ce jour d’un évènement particulier et quoi de plus original que d’être veilleur d’Évreux.
Samedi, jour de marché ! La fourmilière qui s’éveille sous les pieds.
Curieux qui regardent à plusieurs fois, qui interpellent leurs voisins. Nouveaux visages qui se tournent vers l’objet-abri !
Ballet aérien des pigeons exécutant en parfaite synchronisation des figures, la dame de la fromagerie qui va se chercher un café etc…
1 heure où l’esprit et le regard vagabondent, 1 heure avec soi où la pensée fait des allers et retours. 1 heure rien qu’à soi, sans objet à manipuler 1 heure à observer la vie en l’air et sous ses pieds. Merci pour ce moment, à part.

Veille du 21 octobre 2017, 8h26.